Osmunda regalis ‘ Purpurascens ‘

   Osmunda regalis ‘ Purpurascens ‘

 

   Famille : Osmundaceae

Rusticité : z2 – z8 ( Très rustique  < -35°c)

Osmunda_regalis_Purpurascens
Hauteur : 120-180 cm
Origine : Cosmopolite
Exposition : Soleil léger / Mi-ombre
Sol :  Neutre à cide, frais et humide

Description :

Au printemps, ce seront les jeunes pousses pourpres à cuivrées qui salueront l’éveil du jardin.

Ensuite, on découvrira son potentiel royal en se déployant avec vigueur et beauté.

L’été on la verra à la conquête de l’azur, élevant ses frondes fertiles, telles de luxuriantes floraisons venues de l’ Eden.

Noms vernaculaires :

– Osmonde royale

– Royal fern

– Koningsvaren

– Königsfarn

– Huángjiā jué lèi zhíwù

 

Un nom royal !

Que ce soient les anglophones, les francophones, les germanophones et même les chinois, tous la qualifient de fougère royale.

C’est un titre qu’elle méritera amplement toute la belle saison, pour son port bien souvent majestueux et l’aspect unique de son feuillage. Il est ample, différent, vraiment différent de celui des autres fougères.

Répartition géographique

Notre osmonde est cosmopolite. On la rencontre un peu partout dans le monde, dans les contrées où le climat se montre tempéré à frais, voire même froid.

Ailleurs où les températures sont plus douces, plus clémentes, elle se cantonnera uniquement dans les régions d’altitude.

Chez nous, elle se plait surtout en plaines fraîches à humides, tant aux expositions claires que plus ombragées. Ainsi, au jardin, on lui réservera une place dans les même conditions, en lui accordant une paillage ( pour garder la fraîcheur du sol) quand cela s’avère nécessaire.

En Europe occidentale, c’est bien souvent une plante qui sera protégée par une réglementation sévère, au vu de sa régression constante. Les causes en sont principalement l’assèchement des sols, l’extension de l’habitat et des cultures, la disparition des biotopes particuliers, ….

En Belgique, plus particulièrement, tant en Flandre qu’en Wallonie,  elle est protégée et de plus en plus rare comme le montre la carte qui suit.

 

Source : Plantes protégées et menacées de Wallonie. Osmunda regalis L.

 

Au jardin :

Quand le printemps ( LE moment des jardiniers ), aura déjà montré le bout de son nez, remplissant les jardins, les allées, les forêts et les autres lieux où la vie végétale reprend verdure après une si longue dormance; la Reine Osmonde à feuillage pourpré (  » Purpurascens ») sortira le grand jeu pour s’imposer aux premiers bourgeons en déployant , au rythme des journées, de jeunes crosses s’éclairant  de bronze cuivré.

Osmunda regalis purpurascens 1

Durant toute la saison, les jeunes feuilles continueront à émerger l’une après l’autre, en mélangeant à la perfection avec les différents tons de cuivres et de vert. Pour finalement choisir le vert quand l’été viendra.

Osmunda regalis purpurascens 2

Ensuite, avec les moissons, avec les premières récoltes, se lanceront les frondes fertiles surprenant toutes les plantes fleuries par cette impression d’irréalité. C’est pourquoi beaucoup ont qualifier notre royale osmonde de fougère à fleurs.

Osmunda regalis purpurascens 3

 

C’est là, un mécanisme qu’elle partage avec d’autres fougères comme telles celles du genre Matteuccia et Onoclea. Toutes produisent des spores, contenus dans des sores, qui se regroupent en grappes aux extrémités ou, totalement à part du feuillage. Habituellement, sur les autres fougères, les sores sont disposés à l’envers du feuillage ( irrégulièrement, sur les extrémités, en groupes bien distincts, etc,..), comme on peut le voir sur les photos ci-après.

 

Osmunda regalis purpurascens 12

Détail d’une fronde fertile d’ Osmunda regalis

353px-osmunda_regalis_nf

Représentation d’ Osmunda regalis dans l’ouvrage  » Bilder ur Nordens Flora « , 1917-1926 ( source : Wikipedia )

 

Détrail d'une fronde fertlie d'une autre fougère. Les spores sont disposé à l'envers de la feuille. ici Dryopteris marginalis. ( source: Tangled Web )

Détail d’une fronde fertile d’une autre fougère. Les sores sont disposé à l’envers de la feuille. ici Dryopteris marginalis. ( source: Tangled Web )

En fin de saison avant que l’hiver n’arrive pour laisser son altesse entrer en repos en attendant le printemps suivant, son feuillage s’éblouira de feu et de lumière, de chaleur et l’or dans un dernier élan de grandeur avant les frimas.

Osmunda regalis purpurascens 13

Feuillages automnaux

Osmunda regalis purpurascens 5

Dans la culture

  • L’ osmonde royale a été dédiée à Saint-Christophe, un saint du christianisme considéré comme le patron des voyageurs.
  • Osmunda est un dérivé de  » Osmund « , le nom saxon de Thor, le dieu du tonnerre (et de la pluie) dans la mythologie scandinave, protecteurs des hommes ….

Utilisations

  • Depuis longtemps on utilise les frondes séchées d’ Osmunda et de Matteuccia pour confectionner des matelas censés soigner les rhumatismes et éloigner les parasites.
  • On utilise les frondes de l’osmonde pour repousser les insectes et autres parasites des fruits.
  • Le rhizome riche en tanin a été utilisé pour ses vertus astringentes, comme régulateur intestinal, ainsi que bien d’autres propriétés. Attention, il faut toujours être prudent et considérer que l’usage de la médecine se réserve aux personnes habilitées.
  • On utilise le rhizome comme substrat symbiotique pour certaines orchidées. Ce qui a conduit à diminuer fortement certaines populations.

 

Pourquoi pas

Si vous n’avez pas de jardin ou plus de place dans votre jardin, il est toujours possible de la maintenir dans une belle vasque ( en situation plus ombragée et abritée) qui fera ressortir, à la perfection, sa belle et grande Majesté ! 😉

 

Osmunda regalis purpurascens 16

Sources:

  • The encyclopedia of garden ferns ( Sue Olsen )
  • Wikipédia
  • Nature jardin
  • Natagora
  • La biodiversité en Wallonie

 


Content Protected Using Blog Protector By: PcDrome.