Alcalthaea suffrutescens ‘ Parkfrieden ‘

Syn. x Alcalthaea suffrutescens ‘ Parkfrieden ‘

Famille : Malvaceae

Rusticité :z6

Floraison : VII – X

Hauteur : 140-180(fl) cm

Orig. : Horticole

Exposition : Soleil

Sol : Tout sol assez drainé

Description :

Fleurs pastel au coeur double. Floraison sans discontinuer de l’été à l’automne.

*Notes :

Quel nom ! Qui a bien pu inventer un nom pareil ?

C’est certain ce nom n’est franchement pas agréable à lire ou à dire, on ne peut plus difficile à placer dans une conservation. Et pourtant c’est une vivace qui vaut un bel effort linguistique.

Allez pour plus de clarté, commençons par éviter de vocaliser le ‘x’; qui en jargon botanique signifie qu’il s’agit d’un croisement entre 2 espèces distinctes. Voilà c’est noté, on n’en parle plus.

Ensuite vient le ‘gros morceau’, ‘Alcalthaea’. Essayez donc de le prononcer dix fois de suite rapidement… Fou-rire garanti ! De quoi animer une soirée…

D’où cela sort-il ? D’un jeu de mot entre botanistes sans doute qui après avoir hybridé les plantes, ont hybridé leurs noms. Alcea (rosea – la rose trémière ) et Althaea (officinalis – la guimauve). Voilà donc l’affaire un croisement entre la rose trémière, bisannuelle et sensible à la rouille, et la guimauve, vraie vivace et peu ou pas sensible.

Le résultat donne une bonne vivace, vigoureuse, robuste, et peu sensible aux maladies.

Les fleurs sont doubles à semi-doubles, légèrement plus petites que celles de la rose trémière , plus grandes que celles de la guimauve.

La floraison s’étale sur un longue période allant de l’été à l’automne.

C’est une vivace qui se cultive sans soin pour ainsi dire, qui vient sans souci, et qui séduit immédiatement tous ceux qui la voient trônant dans un beau massif.

Il faut lui réserver une certaine place, la plante dépassant souvent le mètre cinquante dans un sol riche. Elle apprécie les emplacements assez ensoleillé, et tient bien, généralement, sans avoir besoin de recourir aux tuteurs.

Bien que presque doubles, les fleurs sont aisément ‘ butinables’ par les abeilles, et autres pollinisateurs, ce qui en fait un atout supplémentaire. Le nombre de tiges et de fleurs d’une plante adulte, la rend en effet nettement, ‘rentable, attractive, pour toute une population de butineurs. Quoi de plus relaxant que d’ observer calmement ces insectes vaquer à leur tâche avec tant de persévérance et finalement, peut-être, de joie.

L’entretien se limite à supprimer les figes fanées avant ou après l’hiver, pour permettre aux nouvelles pousses de se développer avec aise.

Certains seraient tentés de rabattre les tiges au milieu du printemps pour diminuer la hauteur finale, mais cela ne se révélera souvent pas une bonne idée. En effet, la plante perdra de sa verticalité au profit d’une touffe souvent trop désordonnée.

Il existe d’autres variétés :

Alcalthaea ‘ Poetry’ ®

Alcalthaea ‘ Parkrondell

Alcalthaea ‘ Parkallee’

Some Artwork…


Content Protected Using Blog Protector By: PcDrome.